2017-18 : stages de Ziran Qi Gong avec Anne Augé à Paris et à Avignon

Comme l’éclosion d’une fleur au printemps

Lorsque le soleil brille et que l’air se réchauffe au printemps,

toute l’énergie qui s’est concentrée dans les racines durant l’hiver, surgit et croît. Le Qi de la terre monte en spirale vers les extrémités et ce mouvement entraîne un mouvement d’ouverture qui se propage doucement jusqu’aux pétales de la fleur. Le bouton, plein de cette vie rayonnante, s’ouvre délicatement vers le soleil, et les énergies du soleil et de la fleur se rejoignent.

Pour les taoïstes, comme l’Homme est à l’image de la Nature, ainsi le puissant Qi de la terre monte-il dans notre corps depuis Yong Quan, « source jaillissante/bouillonnante », le long de Du Mai, le « Vaisseau Gouverneur », et se répand avec de plus en plus de douceur à travers les bras et les mains jusqu’au bout des doigts et au-delà.

Comment cela peut-il se produire ? Pour que le mouvement puisse se faire, il faut commencer par aligner et détendre profondément tout son corps de façon à ce que l’énergie puisse circuler librement car il ne faut pas que le Qi puisse se trouver bloqué au niveau des articulations.

Le passage de l’énergie du tronc jusqu’au bout de la branche – enfin, du bras – peut alors se faire et le mouvement se développe, en expansion continue vers le haut et l’extérieur.

Ce sont le Qi et la respiration qui génèrent le mouvement, pas les bras ni les mains. Les bras sont comme le lit de la rivière du souffle et du Qi. Mais il est important que le mouvement des bras, le Qi et la respiration aillent ensemble.

Et comme le mouvement énergétique ne « revient » pas mais s’étend toujours plus vers le soleil, lors de l’expire, il continue à s’épanouir et à irradier.

Ainsi, à partir d’une source puissante, le mouvement du Qi se développe et se propage doucement… et poursuit son chemin au-delà du bout des doigts qui sont doux et subtils, comme les pétales d’une fleur.

Quand le mouvement corporel est associé en conscience au Qi et à la respiration, le mouvement du Qi devient visible jusqu’au bout des doigts.

© Texte écrit à partir des enseignements de Maître LIU Deming par Anne Augé/www.aucoeurdumouvement.wordpress.com

Vous pouvez partager ce texte sans modération, pensez seulement à renseigner l’auteur. Merci !

4 réflexions au sujet de “Comme l’éclosion d’une fleur au printemps”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s